Essai de Mind Mapping gratuit de 30 jours

Le mind mapping au service de l'enseignement

Enseignants et étudiants se sont aidés de cartes conceptuelles et de mind maps dessinées sur papier depuis fort longtemps. En automatisant ce processus, les applications logicielles visuelles, et particulièrement les outils de mind mapping, ont facilité les opérations de brainstorming en représentant les idées et concepts impliqués sous forme de branches. Cette technique a permis à ses utilisateurs de créer des mind maps de beaucoup plus grande taille, immédiatement réorganisables par simple glisser-déposer des branches d'un endroit à l'autre. Qui plus est, certains logiciels de mind mapping offrent une intégration avec MS Office, permettant aux étudiants de transférer leurs idées dans d'autres formats, tels documents Word ou PowerPoint. Dans le milieu de l'enseignement, le mind mapping est fréquemment utilisé pour :

  • Mener des sessions de brainstorming
  • Visualiser des concepts
  • Améliorer la réflexion critique
  • Assister le processus décisionnel
  • Améliorer les compétences en lecture et écriture
  • Rédiger essais, mémoires et publications académiques
  • Mettre en place la structure d'un document
  • Etablir les grandes lignes d'une présentation
  • Assurer la gestion de projet

Les études menées sur le mind mapping

Il est maintenant établi que le recours à une mind map peut aider les étudiants à organiser leurs idées et à obtenir une meilleure compréhension des concepts en jeu. En effet, alors que le travail à l'aide de plans séquentiels traditionnels peut s'avérer problématique pour certains types d'étudiants, le mind mapping, autorisant une organisation plus libre et non linéaire de l'information, convient souvent mieux aux étudiants préférant une approche visuelle des données. Le mind mapping est aussi reconnu comme étant d'une grande utilité pour les élèves présentant des troubles d'apprentissage, tels syndrome d'Asperger ou dyslexie.

Une étude menée aux Etats-Unis par le National Reading Panel (NRP) en 2000 (Teaching Children to Read: An Evidence-Based Assessment of the Scientific Research Literature on Reading and its Implications for Reading Instruction) a montré que l'utilisation d'outils d'organisation visuelle faisait partie des sept moyens les plus efficaces pour améliorer la rétention des informations par les étudiants.

D'autre part, l'institut américain pour l'avancement de la recherche en éducation ou IARE (Institute for the Advancement of Research in Education) a réalisé en 2003 une étude intitulée Graphic Organizers: A Review of Scientifically Based Research, d'où il ressort que l'usage d'organisateurs graphiques présente de multiples bénéfices, parmi lesquels :

  • Amélioration de la compréhension en lecture
  • Augmentation du taux de réussite des étudiants
  • Amélioration de la réflexion et des techniques d'apprentissage
  • Amélioration des capacités de rétention des informations
  • Adéquation avec les théories cognitives de l'apprentissage

"Cela fait bien des années que les enseignants s'intéressant aux méthodes cognitives d'apprentissage explorent les techniques d'organisation des idées et des concepts sous forme de représentation graphique. Suivant cette approche, le Mind Mapping autorise une cartographie logique des données rassemblées au cours d'un travail de recherche, en vue de leur exploitation. En termes simples, le constructivisme est une philosophie que nous acquérons en structurant les concepts et idées relatifs à notre expérience personnelle auxquels nous sommes exposés. La technique du Mind Mapping fait écho à la théorie constructiviste. Les études menées dans ce domaine ont montré que le développement de mind maps améliore les capacités de réflexion, d'apprentissage et de rétention. Depuis peu, nous avons à Lehigh acquis un logiciel intitulé MindView, qui apporte une nouvelle dimension à la théorie de base du Mind Mapping."

- Johanna Brams, MSEdT, Université Lehigh, Etats-Unis


David A. Boley, Professeur à l'Université américaine John Hopkins, a mené une étude pilote impliquant des étudiants en soins infirmiers, répartis en deux groupes : alors qu'un groupe était autorisé à faire appel à la technique du mind mapping et à utiliser des modèles de mind maps prêts à l'emploi dans divers domaines, l'autre groupe a continué à employer ses méthodes d'apprentissage habituelles. A la fin de l'étude, les résultats suivants ont été mis en évidence parmi les étudiants ayant bénéficié des modèles de mind map :

  • Apprentissage par simulation nettement plus performant
  • Processus d'apprentissage plus satisfaisant
  • Augmentation du taux de réussite aux tests de 12 %

Une fois que les étudiants du second groupe ont à leur tour adopté la méthode du mind mapping, leurs résultats ont fait preuve d'amélioration dans la même mesure, validant ainsi les conclusions de l'étude pilote.